Marché immobilier, le gouvernement parle de « bulle »

Lundi, 9 mai, 2011 17:29
Posté dans la catégorie Actualités

Les prix sur Paris : on est dans le rouge !

Dans sa note d’analyse d’avril 2011 (disponible ici sous format PDF), le Centre d’Analyse Stratégique parle d’une « bulle sur le marché immobilier français » .

Un terme qui a peu de chance d’avoir été lancé par hasard tellement ils est chargé de sens.

Après avoir analysé point par point les raisons de la hausse, le CAS indique en conclusion :

Dans les zones tendues, c’est-à-dire où le foncier est rare, il faut se demander si une subvention de la demande ne risque pas de conduire à une augmentation du prix, limitant dès lors les bénéfices réels pour les populations cibles de ces politiques et la croissance du niveau d’activité du secteur de la construction.

Là non plus, on ne peut pas imaginer que ces termes aient pu être lancés au hasard. Simple recadrage ou désaveu du PTZ+ ?

Les grands points de l’analyse

Le premier constat de l’étude est la décorrélation entre la hausse limitée des loyers et la hausse très forte des prix dans l’ancien :

Alors que dans le même temps, le nombre de logements augmentait plus vite que la population :

La bulle immobilière

L’étude analyse plusieurs points qui pourraient expliquer cette hausse des prix :

  • Le niveau d’équipement des maison en forte hausse
  • La taille des logements qui s’accroît
  • La « métropolisation » des biens, les gens sont attirés vers les villes où le foncier est cher
  • Les conditions financières qui sont aujourd’hui plus « favorables » (baisse des taux, hausse des durées d’emprunt…)

Néanmoins ceci n’explique pas l’accélération de la hausse des prix.

L’hypothèse d’une surévaluation des biens immobiliers ne peut donc être exclue.

Le PTZ+ peut-il être remis en cause ?

S’il n’est pas nommé, il est clairement mis en évidence que le dispositif actuel d’aide à l’accession à la propriété participe à cette bulle. Partant de ce constat, est-il possible de le remettre en question, ou de le supprimer ?

Les avis sont aussi nombreux que les professionnels à s’être penchés sur la question :

  • De nombreuses personnes pensent que l’éclatement de la bulle est le plus sûr moyen de rendre le marché accessible à tous.
  • D’autres maintiennent que l’éclatement ne pourrait conduire qu’à plusieurs années de stagnation et de gel du marché.
  • Certains soutiennent enfin que la bulle n’en est pas une et que les prix vont se maintenir sous la demande des acquéreurs.

Les avis quant aux bien fondé du Prêt à Taux Zéro plus sont tout aussi divergents. On peut toutefois noter quelques pistes qui pourraient conduire à une remise en question du dispositif :

  • Le déficit toujours grandissant de l’état Français qui peut conduire à limiter plus drastiquement les aides au secteur
  • Le changement qui peut être apporté par les élections présidentielles de 2012
  • La marche arrière déjà opérée sur des mesures tout aussi emblématiques comme le bouclier fiscal…
Vous pouvez laisser un commentaire, ou un trackback de votre site.

Poster un commentaire

Cette section est réservée aux réactions et commentaires concernant l'article.
Nous ne répondons plus aux questions dans les commentaires.

Pour une question (PTZ, banque, finance...) utilisez notre espace questions / réponses.