Le prêt à taux zéro Plus

Mardi, 14 septembre, 2010 21:31
Posté dans la catégorie Actualités

Nicolas Sarkozy a dévoilé aujourd’hui les contours du Prêt à taux zéro renforcé, baptisé PTZ+.

Quels seront les changements pour les futurs primo accédants ?

Comme l’actuel Prêt à taux zéro, le PTZ Plus s’adressera aux primo-accédants, qui veulent acheter leur résidence principale, dans le neuf ou l’ancien avec pour objectif de « Faire de la France un pays de propriétaires ».

Le gouvernement a décidé d’utiliser une partie des 3 milliards d’euros économisés par la suppression du crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt. C’est une enveloppe de 2,6 milliards d’euros qui sera consacré au prêt à taux zéro renforcé destiné aux primo-accédants, contre 1,2 milliard pour le PTZ actuel. Conséquence directe, les plafonds seront en général très nettement revus à la hausse.

Les changements apporté au Prêt à Taux Zéro

Tous les primo-accédants pourront désormais bénéficier du Prêt à taux zéro car il n’y aura plus de plafond de ressources. Cela aura pour effet d’augmenter le nombre de bénéficiaires à 380.000 pour le PTZ+, contre 250.000 cette année.

Barême PTZ+ en fonction des zones et des revenus

Le nouveau barème du prêt à taux zero+ a été conçu pour inciter les achats ou construction de logements neufs dans les zones denses comme en région parisienne, dans le sud méditerranéen, dans les métropoles régionales ou dans les zones frontalières (zone A et B1).
Pourquoi ? Parce que ce sont dans ces zones où le déficit de logements est le plus important. Par exemple, pour une famille primo accédant avec 3 enfants et un revenu fiscal de 24.000 € voulant construire une maison en région parisienne, le plafond du PTZ passera de 30.000 euros à 107.700 euros, et la période de remboursement portée de 8 à 30 ans.

Par contre dans les petites villes des zone moins denses (B2 et C), c’est le barème pour l’achat de l’ancien qui est favorisé afin de revitaliser les « centre-bourgs ».

Les apports du Grenelle de l’Environnements

La chasse au logement énergivore est ouverte : en effet, le barème du PTZ+ fera la part belle pour les logements neufs classés «Batiment Basse Consommation(BBC) ». A conditions égales par exemple, un logement neuf BBC en zone A bénéficiera d’un pret à taux zéro renforcé équivalent à 40% du plafond, contre 30% seulement pour un logement plus énergivore.

De la même manière, la performance énergétique est également prise en compte pour l’achat de l’ancien : les bâtiments étiquetés au diagnostic performance énergetique (DPE) A, B, C ou D bénéficient d’un barème plus avantageux.

Dernier point, le montant du Pret à Taux zéro plus (PTZ+) ne pourra pas dépasser la moitié du total de tous les crédits finançant la même acquisition.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou un trackback de votre site.

Poster un commentaire

Cette section est réservée aux réactions et commentaires concernant l'article.
Nous ne répondons plus aux questions dans les commentaires.

Pour une question (PTZ, banque, finance...) utilisez notre espace questions / réponses.