Ptz dans l’ancien, ministre Duflot, au boulot !

Jeudi, 9 août, 2012 12:20
Posté dans la catégorie Actualités

Quelques précisions et un décret seraient bienvenus madame la ministre…

Depuis le 1er juin, le PTZ 2012 s’applique aux rénovations importantes dans l’immobilier ancien.

Des emprunteurs lancent leurs projets mais comme le décret n’est pas précis, ils ne trouvent pas de banque pour le financement.

Madame Duflot, vous êtes en poste depuis 3 mois, il est temps de clarifier les choses !

Le détail manque

Des emprunteurs nous demandent des précisions et on ne peut y répondre.

Il y a bien des courageux qui épluchent le code de l’impôt et le code de la construction pour faire des suppositions. Mais dans les faits, rien n’est officiel.

Se baser sur des interprétations pour faire un calcul d’enveloppe financière et signer un compromis peut avoir des effets catastrophiques.

Cela peut aboutir a un compromis de vente cassé ou à des mensualités trop importantes.

Les Banquiers ne suivent pas

Des emprunteurs nous disent que les banquiers trouvent de multiples raisons pour refuser de monter ces dossiers.

Les banquiers que nous avons contacté confirment que la direction de leurs réseaux ne leur ont pas encore envoyé d’instructions ni de procédures.
Leurs spécialistes juridiques n’ont pas précisé les règles d’application.

L’administration travaille

L’administration prépare un arrêté qui va détailler le calcul de l’étendue des travaux (sur les facades, les fondations, les poutres, le second oeuvreetc).

Reste aussi à faire l’inventaire des justificatifs pour constituer le dossier. On imagine qu’il faudra devis, factures, et déclaration sur honneur

Mais sur des investissements aussi importants, il vaut mieux ne pas imaginer et s’appuyer sur un texte clair.

Les emprunteurs anticipent

Le problème c’est que depuis l’arrêté du 3 mai 2012, les projets s’enclenchent, les compromis se signent, des calculs d’enveloppe se basent sur l’obtention d’un PTZ.

Ces calculs sont optimistes et au final, avant précision de l’administration, les financement ne se feront pas sur ces bases. Le réveil sera rude !

Des projets de financements ébauchés en “zone de sécurité” finiront en “zone de contrainte”.

La nécessaire mobilisation politique

Des emprunteurs vont donc être en situation difficile parce que l’administration tarde à préciser un arrêté.

C’est au Ministère de pousser son administration. On peut comprendre l’embarras de la Ministre qui hérite d’une mesure inachevée de l’ancienne majorité.

Madame Duflot a trois raisons pour se mobiliser sur le sujet :

  • La rénovation a une empreinte écologique plus légère que la destruction suivie d’une reconstruction.
  • Le retour du PTZ dans l’ancien est prévu dans le programme de François Hollande.
  • Avant une refonte complète du PTZ qui prendra du temps, un petit coup de tournevis sur une mesure existante permettrai de montrer du résultat.

Plus de technique, moins de paillettes

L’approche demande de la maitrise technique et du sérieux. Elle peu sembler peu médiatique, mais elle fera du bien à l’image.

Après avoir fait la une des medias avec des tenues vestimentaires, des propos sur la légalisation du canabis et une distribution de légions d’honneur, il sera bon de montrer que l’on dirige un ministère studieux qui résout des points techniques en suspens.

Au final, cela correspondrai à la l’image du gouvernement souhaitée par JM. Ayraud.

C’est d’ailleurs ce qui est attendu d’un ministre écologiste en 2012 : Des solutions immédiatement opérationnelles plus que des questions de société, des paillettes ou des mesures trop lourdes pour être appliquées !

Conseil aux emprunteurs

En attendant, nous déconseillons aux particuliers de compter sur le PTZ dans l’ancien rénové pour équilibrer leur dossier de financement.
Si vous avez une opportunité à rénover, saisissez la !

Considérez l’éventuel PTZ dans l’ancien comme un extra, et non pas comme une pièce maîtresse de votre projet.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou un trackback de votre site.

2 Commentaires pour “Ptz dans l’ancien, ministre Duflot, au boulot !”

  1. PETIT Sylvie:

    Le 20 septembre 2012 à 14 h 06 min

    Bonjour, votre article est très édifiant, nous sommes sur un projet d’achat dans l’ancien comportant de nombreux travaux de remise à neuf. malgré de nombreux mail échangés avec ma banque (Ste Générale) nous n’arrivons toujours pas à nous mettre d’accord sur ce nouveau PTZ. j’ai envoyé le décret à ma conseillère qui s’obstine à nous répondre que nous ne pouvons pas y prétendre alors que les textes disent le contraire. Il est évident que la circulaire n’est pas très claire et il est grand temps que la lumière soie faite sur ce texte. Mais je ne peux pas m’empêcher de penser que les banques ne sont pas décidées à faire le forcing auprès du ministère car tant que le flou existe pas de PTZ possible donc leurs prêts sont rémunérés en totalité.

  2. Pret-a-taux-zero.fr:

    Le 21 septembre 2012 à 13 h 00 min

    Bonjour Mme Petit, de nombreux particuliers rencontrent votre situation. Ils s’adressent souvent à nous sur notre site de questions-réponses :
    http://www.mon-coach-finance.com/tagged/ptz+

    Notre conclusion c’est qu’il faudra attendre 2013 pour y voir plus clair dans les changements sur le ptz dans l’ancien promis par l’actuelle majorité 

Poster un commentaire

Cette section est réservée aux réactions et commentaires concernant l'article.
Nous ne répondons plus aux questions dans les commentaires.

Pour une question (PTZ, banque, finance...) utilisez notre espace questions / réponses.